POURQUOI MONTER A CHEVAL :

PLUS QU’UN SPORT :

C’est une des seules activités sportives avec les chiens de traineau qui associe deux êtres vivants d’espèces différentes.

C’est la grande spécificité de cette pratique qui la rend unique au sein du vaste domaine des activités physiques et sportives.

Il y a dans l’équitation une grande richesse due au contact avec l’animal.

Formidable école de la responsabilité et de l’affectivité, l’équitation donne aussi le goût de l’effort et de la récompense.

Surtout, elle procure un immense bonheur aux cavaliers à travers les liens étroits, voire complices.

Du débutant au confirmé, l’équitation apporte de nombreux avantages tant sur le plan physique, psychologique que relationnel.

UN TRAINING EMOTIONNEL :

Plus que la performance et le paraître, c’est bien de nouvelles qualités relationnelles que vous allez cultiver.
Une bonne gestion de vos émotions et la capacité d’être « ici et maintenant » avec votre cheval.

Monter à cheval alors que vous êtes en colère (contre votre moitié ou votre patron) ou que vous avez la  peur au ventre pour certaines grandes décisions, vous permettra de descendre votre adrénaline, votre agressivité non constructive et prendre le recul nécessaire pour gérer au mieux ces situations. 

Par le biais de l’équitation vous développerez votre « self-control » et votre « confiance en soi » en toutes circonstances.

Mais aussi, sur un cheval, on ne pense à rien d’autre. De quoi oublier le « stress » du boulot et retrouver une harmonie mentale.

ENTRETIEN PHYSIQUE :

Pour un gainage hors pair :

Contractions musculaires permanentes avec de fortes amplitudes. Ce qui signifie que vous ne risquez pas de prendre du volume, mais plutôt d’acquérir un véritable gainage postural. Vous allez donc solliciter essentiellement vos muscles profonds : principalement ceux des abdos, des dorsaux et des adducteurs.

Par ailleurs, pour contribuer à asseoir votre « assiette » (mouvement de fesses épousant le mouvement du cheval), vous allez miser sur vos muscles fessiers et adducteurs.

Joli galbe assuré !

Le mouvement permanent de rétroversion du bassin, indispensable pour tenir « l’assiette » oblige à redresser le dos et à relever la tête. Mais le bonus c’est que, une fois acquis, le réflexe de se tenir bien droit se garde, même à terre.

Cette activité développe également l’équilibre et la coordination gestuelle.

 

CULTIVER SON RELATIONNEL :

C’est un aspect primordial de cette discipline de « couple », savoir faire confiance à l’autre (l’autre en question étant un animal bien plus grand que nous), mais aussi prendre confiance en soi pour communiquer avec lui.

Cette complicité spécifique fait d’ailleurs de l’équitation une excellent thérapie de rééducation et de réinsertion sociale.

 

LES BIENFAITS DE L’ÉQUITATION CHEZ L’ENFANT :

L’équitation présente en plus d’autres vertus pour les enfants. Ceux qui la pratiquent sont généralement plus soigneux, plus ordonnés, plus sûrs d’eux et savent ce qu’ils veulent. Très vite on apprend à l’enfant à contrôler son poney plutôt que de se laisser mener.

 Il va donc acquérir une certaine confiance en lui en apprenant à maîtriser ses émotions et en devenant également maître de sa monture.

 C’est lui qui dirige, qui a littéralement « les rênes en mains ».

Le poney étant plus fort que l’enfant, on enseigne à ce dernier à ne pas faire usage de la force mais à faire respecter son autorité en douceur par son compagnon à quatre pattes.

De plus son poney va lui demander beaucoup de soins, aussi bien avant qu’après avoir été monté, ce qui va responsabiliser l’enfant. Seller et desseller, poser et enlever le licol, curer et graisser les sabots… en rangeant soigneusement le matériel à sa place et en soignant son cheval consciencieusement, l’enfant va intégrer ce rituel et peut ensuite appliquer cette gestuelle à ses propres affaires et dans sa vie quotidienne en général.

Enfin l’enfant peut très vite nouer un vraie relation de confiance avec son poney, ce qui peut aussi l’aider à combler un manque affectif, à extérioriser certaines choses et à se sentir mieux.

 

ET POUR FINIR DE VOUS CONVAINCRE :

L’équitation fait d’abord appel à des capacités mentales qu’il vous faudra acquérir, si vous ne les avez pas déjà : respect, humilité, rigueur, générosité, observation, attention, patience, justesse, confiance, imposition de soi sont des qualités indispensables à l’entretien d ‘une bonne relation avec son cheval.

On ne peut pas utiliser le rapport de force avec un animal qui nous dépasse en poids il faut donc utiliser d’autres moyens pour gagner sa confiance, sans laquelle vous ne pourrez rien faire avec adresse et légèreté.

Ainsi comme disait Xénophon en l’an 300 av. JC «  Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et pour le cœur. »